Les actions de ce groupe

DROIT A LA SCOLARISATION POUR TOUS
flag Burundi - (Association de Lutte contre la Délinquance et la Pauvreté A.L.D.P.)


La Zone de Kinama où se trouve l’action est l’une des Zones les plus pauvres des quartiers Nord de Bujumbura.

Dans la Zone Kinama, il n’y existe pas des infrastructures scolaires modernes.

Il y a un surpeuplement des élèves et une insuffisance d’équipements adéquats dans les écoles publiques de la place. Les enfants des familles pauvres n’arrivent pas à étudier et se lancent dans la délinquance. L’ALDP a démarré cette action pour réduire tous ces défis par la mise en place d’infrastructures scolaires modernes, la dotation des matériels didactiques adéquats pour un enseignement de qualité.

En savoir plus...

Préparation de la Jeunesse Burundaise à l'immigration vers l'Europe
flag Burundi - (Association de Lutte contre la Délinquance et la Pauvreté A.L.D.P.)


Le Burundi a connu depuis plus d'une décennie les conflits et guerres inter-ethniques qui ne sont pas restés sans effets néfastes sur la situation socio-économique de la population. Entre autres, les violences et violations en tout genre, la famine, le déplacement de la population, la destruction des infrastructures socio-économiques, la déscolarisation et la non-scolarisation, le chômage etc.

L'installation en Europe étant le rêve actuel de la majorité des jeunes burundais suite à l'instabilité socio-économique et politique du pays, l’ALDP (Association de Lutte contre la Délinquance et la Pauvreté) encadre les jeunes et organise des activités de masse et des séances de sensibilisation et d’information sur la libre circulation et installation en Europe pour celles et ceux qui veulent migrer.

En savoir plus...

Education et formation des enfants et jeunes albinos
flag Burundi - (Association de Lutte contre la Délinquance et la Pauvreté A.L.D.P.)


La situation des personnes albinos au Burundi est très préoccupante, tant sur le plan des violences et discriminations dont elles sont victimes que de leur accès limité aux droits économiques, sociaux et culturels.

L’albinisme est considéré comme un phénomène surnaturel. La personne albinos est donc perçue comme un être à part, doté de pouvoirs bénéfiques ou maléfiques selon les croyances locales, et subit de ce fait mépris, discriminations, persécutions diverses pouvant aller jusqu’à des enlèvements et des massacres. La recrudescence des violences s’explique par une montée en puissance des croyances selon lesquelles les organes d’albinos peuvent apporter richesse et puissance à celui qui les possède, engendrant un trafic d’organes très prospère.

Souvent rejetés depuis l’enfance, les personnes albinos ont une basse estime d’elles-mêmes, se considèrent comme des personnes anormales et se referment sur elles-mêmes. Le premier travail consiste donc à leur faire accepter leur propre condition.

L'ALDP essaye de sensibiliser et former les personnes albinos en vue de réduire cette inégalité dont elles sont victimes, afin qu'elles s'intègrent dignement au sein de la société burundaise comme tout citoyen.

En savoir plus...