Résultat de votre recherche

Initiation à la langue française
flag France - (Association Emmaüs Indre Fondateur abbé Pierre)


Depuis 2011, Emmaüs Indre accueille un certain nombre d’étrangers sans papiers ne
parlant pas français, seuls ou en famille, qui arrivent dans les Communauté de Déols et du Blanc.

Ils sont originaires d’Albanie, du Kosovo, d’Ukraine, de Russie, d’Afrique sub-saharienne et du Maghreb.

La Communauté de Déols a tenté l’aventure du DILF (Diplôme d’Initiation à la Langue
Française) avec une dizaine de Compagnes et Compagnons volontaires.

Ce diplôme, reconnu par l’Education nationale, permet l’insertion dans la société, et c’est également l’attestation nécessaire à l’acquisition d’un titre de séjour provisoire.

En savoir plus...

RENCONTRE de RESPONSABLES de COMMUNAUTÉS, de TRAVAIL SOCIAL et d’EDUCATION
flag Uruguay - (EMAÚS AMÉRICA)


L’organisation de cet événement s’inscrit dans le cadre du Plan de travail de la Région Emmaüs Amérique. En effet, sa priorité est de récupérer les espaces d’échange et de formation où les responsables de groupes Emmaüs confrontés à des réalités diverses peuvent réfléchir à certaines questions : environnement, genre, économie solidaire, pauvreté, participation populaire, etc., et élaborer un discours politique fondé sur les actions menées par chaque groupe dans leurs contextes respectifs.

Objectif de la rencontre :
• Renforcer la formation des responsables en matière de gestion de groupe.

• Encourager les groupes dans leur quête d’autosuffisance économique, dans leur pérennité et dans la participation de leurs membres via les bonnes pratiques de leurs responsables dans les travaux collectifs.

• Refléter ce travail dans notre présence sociale en tant qu’acteurs engagés dans les luttes sociales aux côtés des plus démunis.

En savoir plus...

Musée Emmaüs
flag Colombie - (Asociación Comunitaria de Emaús Pereira)


Dans la région Emmaüs Amérique, il n’existait jusqu’ici aucun musée pour raconter l’histoire du mouvement. Nous avons donc créé ce musée en nous appuyant sur l’évolution de la communauté ces 110 dernières années, la communauté faisant partie intégrante de l’axe cafetier (« Eje cafetero »), inscrit par l’UNESCO au patrimoine mondial de l’humanité pour sa culture et son architecture.

Il nous semble fondamental de promouvoir la vie, la philosophie et l’œuvre de l’Abbé Pierre, considéré à l’instar de Nelson Mandela (Afrique), Martin Luther King (États-Unis), Sainte Mère Thérésa (Calcutta), Gandhi (Inde) et d’autres, comme l’une des personnalités les plus importantes de l’histoire pour s’être attaqué aux causes de la pauvreté, de l’exclusion, des inégalités et d’autres maux dont souffre le monde d’aujourd’hui.

Ce musée permet de découvrir l’histoire du mouvement Emmaüs, depuis sa fondation en Europe jusqu’à ses débuts en Amérique, notamment en Colombie.

On y voit des photographies et des textes retraçant l’histoire de ses débuts et les personnalités qui ont marqué son développement : Lucie Coutaz, Georges Legay, les présidents d’Emmaüs International jusqu’à aujourd’hui…

Nous proposons en outre d’autres expositions permanentes, comme le recyclage des matériaux et les problèmes sociaux qui touchent notre société. Les visites prennent ainsi une tournure pédagogique propice pour sensibiliser les visiteurs à l’importance du recyclage et de la préservation de la planète. La collecte des eaux de pluie figure également parmi les expositions proposées au sein du musée.

En savoir plus...

Faire connaître l’histoire et l’actualité de l’abbé Pierre et du Mouvement Emmaüs
flag France - (Centre Abbé Pierre Emmaüs)


Après le décès de l’abbé Pierre en 2007, de nombreux visiteurs sont venus spontanément à Esteville (à 30 km au nord de Rouen) pour se recueillir sur sa tombe et retrouver le lieu où il a vécu. Le Mouvement Emmaüs et la famille de l’abbé Pierre ont souhaité y créer un espace muséographique et culturel efficace et durable. L’abbé Pierre a choisi d’être inhumé dans le cimetière d’Esteville aux côtés des compagnons d’Emmaüs qui y reposent (dont le premier, Georges Legay, inhumé en 1966). L’abbé Pierre a résidé dans cette maison par intermittence de 1964 à 2007 (et à plein temps dans les années 1990). A son décès, sa chambre et sa chapelle sont restées dans l’état où il les avait laissées, constituant un témoignage unique et émouvant sur sa personnalité et ses engagements.

En savoir plus...

Accueil de Loisirs au CADA d’Emmaüs
flag France - (Association Emmaüs Bussières-et-Pruns)


Répondre à un besoin interne et externe

L’association gère un Centre d’Accueil pour Demandeurs d’Asile (CADA) où vivent des familles avec enfants. Elles les hébergent dans un ancien couvent prêté et réhabilité par la Fondation Abbé Pierre pour accueillir ces familles. Pendant les vacances, les enfants ont besoin de loisirs. Ils participaient parfois à des centres de loisirs dans le territoire, mais cela n’était pas toujours possible par manque de places.
L’association a donc décidé de créer un lieu d’accueil de loisirs dans le CADA pour, à la fois offrir un lieu de socialisation et de participation, et aussi offrir un service sur le territoire pour les enfants de résidents et pour les enfants de la communauté de communes. Par ce projet l’association a souhaité accompagner au vivre ensemble sur le territoire en permettant une certaine mixité sociale et culturelle.

En savoir plus...

Les ateliers de pratiques artistiques des compagnons
flag France - (EMMAUS SAINTE SABINE)


La communauté Emmaüs de Ste sabine est aussi une maison relais. A ce titre il est donné aux compagnons la possibilité de participer à des ateliers de pratiques artistiques, trois jours par semaine en parallèle de leurs activités quotidiennes sur le bric à brac. Initiés par une soignante, les objectifs étaient de remettre les compagnons arrivant dans la dynamique de réinsertion au sein de la communauté avec la volonté de leur proposer des ateliers artistiques comme autant d’outils à un développement personnel et créatif nécessaire à la reconstruction globale des personnes.

En savoir plus...

Le Saloon de thé
flag France - (Association Emmaüs Toulouse Labarthe-sur-Lèze, Fondateur Abbé Pierre)


Les espaces cafés étant de nature communs, le projet était de créer un vrai lien entre les services civiques d'Unis-Cité et les acteurs d'Emmaüs, mais aussi avec les clients et donateurs, de permettre un échange sur nos valeurs et notre combat, d’interpeller sur nos actions tout en profitant d’un moment convivial.

Démontrer qu'avec le réemploi on peut créer de vrais espaces de rencontres, d'échanges, avec de l'esthétique et du goût. Démontrer que dans nos salles de vente, l'échange et la convivialité sont au rendez-vous : prendre le temps de la rencontre devient primordial.

De fait : Tiffen, Julie, Marion et Vidura sont « les jeunes pousses », actifs au sein d'Emmaüs Toulouse ! Impliqués dans diverses actions de sensibilisation avec l'association MediaTerre, ils sont avec nous depuis le mois d'octobre.

Ce sont des créateurs de lien, ou simplement un groupe de service civique venu tout droit d'Unis-Cité. Ils se sont d'abord immergés dans les activités de tri et de vente, pour proposer un véritable espace de rencontres sur le site de Labarthe-sur-Lèze.

Près de la grande porte d'entrée de la salle de vente Emmaüs : palettes, bois et imagination ont fini par créer une buvette, ou plutôt le Saloon de thé. Gâteaux fait maison, jus bio ou encore café et thé équitables font de cet endroit un véritable lieu de rencontres !

Tony, Paulo ou Christian, compagnons sur le site, ont aidé à construire ce nouveau lieu à l'aide de matériaux de récupération. Une seconde vie aux objets dans un lieu bien différent des autres.

Petits concerts, contes et autres moments conviviaux sont attendus pour échanger, autour de produits locaux, sur ce qui fait Emmaüs.

De par son inspiration western, et ses matériaux en bois, ce salon de thé fait penser à un Saloon…Venez voir...

En savoir plus...

CENT POUR UN TOIT
flag France - (Association des amis de la communauté des Chiffonniers d'Emmaüs de Quimperlé)


Les familles « déboutées », c’est-à-dire celles qui sont allées au bout de la procédure de demande d’asile et n’ont pas obtenu le statut de réfugié, doivent en principe « remettre leurs clefs » un mois après la décision de rejet de la Cour nationale du droit d’asile (CNDA).

Ce mois doit être « mis à profit » par les familles pour trouver une solution d’hébergement ou faire valoir l’aide au retour. Si elles choisissent de se maintenir sur le territoire national, elles se retrouvent sans solution d’hébergement la plupart du temps. En effet, ces familles n’ont pas accès aux Centres d'Hébergement et de Réinsertion Sociale (CHRS) ou structures d’hébergement classique.

Elles peuvent également demander la délivrance d’un titre de séjour pour un autre motif.
Dans les faits, elles se retrouvent à la rue.
Elles ne sont ni expulsables, ni régularisables. Ce contexte de flou juridique insécurise les familles et paralyse les intervenants.

En savoir plus...

Initiatives pour la paix
flag Italie - (Associazione Comunitá Emmaus Villafranca)


Participation à l'organisation du grand rassemblement aux Arènes de Vérone de tous les mouvements et réseaux italiens travaillant pour une culture de la paix et de la non-violence.

Présentation d’un projet de loi au gouvernement italien pour qu’il mette en place un Corps de défense civile non violent qui serait financé en prélevant une partie des ressources destinées aux dépenses militaires.

En savoir plus...

Préparation de la Jeunesse Burundaise à l'immigration vers l'Europe
flag Burundi - (Association de Lutte contre la Délinquance et la Pauvreté A.L.D.P.)


Le Burundi a connu depuis plus d'une décennie les conflits et guerres inter-ethniques qui ne sont pas restés sans effets néfastes sur la situation socio-économique de la population. Entre autres, les violences et violations en tout genre, la famine, le déplacement de la population, la destruction des infrastructures socio-économiques, la déscolarisation et la non-scolarisation, le chômage etc.

L'installation en Europe étant le rêve actuel de la majorité des jeunes burundais suite à l'instabilité socio-économique et politique du pays, l’ALDP (Association de Lutte contre la Délinquance et la Pauvreté) encadre les jeunes et organise des activités de masse et des séances de sensibilisation et d’information sur la libre circulation et installation en Europe pour celles et ceux qui veulent migrer.

En savoir plus...

Sensibilisation sur la situation des pays africains.
flag Danemark - (Genvej til Udvikling)


La GTU (Genvej Til Udvikling = Raccourci vers le Développement) souhaite informer le grand public sur Emmaüs et les initiatives de développement, essentiellement dans des pays francophones d’Afrique de l’Ouest. Et le groupe essaye surtout de toucher des couches de la population danoise qui ne sont pas déjà sensibilisées à ces questions par d’autres associations de développement.

En savoir plus...

Café recyclerie Emmaüs
flag Îles Åland - (Emmaus Åland)


Inclusion et autonomisation des personnes marginalisées.

Lutte contre le gaspillage alimentaire.

Le but du Café recyclerie Emmaüs est de créer un système flexible destiné à permettre aux demandeuses et demandeurs d’emploi de longue durée d’accéder au marché du travail, et à prévenir ou lutter contre l’exclusion.

Le projet vise à ce que les demandeuses et demandeurs d’emploi de longue durée retrouvent un travail. Les moyens employés pour atteindre cet objectif sont le développement des compétences, l’accompagnement individualisé et les travaux pratiques. En rejoignant ce projet, les participant(e)s préparent leur retour à l’emploi ou à une formation.

En savoir plus...

Bassin de main d’œuvre Emmaüs
flag Îles Åland - (Emmaus Åland)


Le droit de circuler et de travailler.

Dans nos rues vivaient de nombreux mendiant(e)s, ce que la population percevait comme un problème. Pour notre part, nous y avons vu une opportunité et leur avons proposé du travail. Nous avons étudié les aspects juridiques (fiscalité, permis de travail, assurances, etc.) liés aux travailleuses et travailleurs migrant(e)s et avons ensuite adapté notre système à la règlementation en vigueur.

En savoir plus...

Soupe populaire Emmaüs
flag Îles Åland - (Emmaus Åland)


L’idée est de proposer un espace d’interaction sociale.

En savoir plus...

Le bar Solid’Em, lieu de rencontre et d’interpellation
flag France - (Emmaüs Communauté Chambéry)


Le bar Solid’Em, situé dans la salle de vente de la communauté, a été créé en juin 2011, pour sensibiliser le public et apporter un complément financier au projet d’accès à l’eau et d’assainissement autour du lac Nokoué au Bénin, projet dans lequel la communauté s’est engagée dès le début en 2007.

En effet les recettes du bar sont intégralement versées à Emmaüs International pour ce projet, dont la partie constructions a vu son achèvement en 2016, mais qui continue avec l'association locale des Habitants du Lac, pour gérer les infrastructures, et sensibiliser les populations aux questions d'hygiène, de gestion de l'eau et d'assainissement.

En savoir plus...

Soutien aux personnes sans-abri
flag Roumanie - (Fundatia "Un coup de main d'Emmaüs")


Le problème de la pauvreté et du mal-logement est l’un des nombreux problèmes auxquels doit faire face la société roumaine d’aujourd’hui, l’une des plus pauvres d’Europe. La chute de la dictature a fait éclater le scandale des orphelinats roumains et le fait qu’une fois sortis de ces orphelinats, de nombreux jeunes se retrouvaient à la rue, sans aide aucune du gouvernement. Vingt-cinq ans plus tard, la situation n’évolue que bien trop lentement, comme le montre le rapport de la FEANTSA (Fédération Européenne d'Associations Nationales Travaillant avec les Sans-Abri) qui classe la Roumanie à la 24ème place (sur 28) dans son étude sur le mal-logement au sein de l’Union Européenne. Or, la question du mal-logement induit souvent pour les personnes concernées un accès plus que restreint aux besoins de base tels que la nourriture, l’hygiène, la sécurité, l’éducation.
C’est afin de répondre à cette réalité que plusieurs associations françaises liées à Emmaüs ont commencé à mettre en place des maraudes dès 1997, à Iasi, une ville de l’est du pays, capitale de la région la plus pauvre de Roumanie. La rencontre de ces personnes, françaises et roumaines, désireuses de s’investir et de venir en aide aux laissés pour compte de Iasi, a posé les bases de la communauté Emmaüs actuelle.

En savoir plus...

Appui aux Enfants et Jeunes Travailleurs Migrants
flag Côte d’Ivoire - (Association Jekawili)


L’action d’appui aux enfants et jeunes travailleurs migrants est liée à quatre raisons spécifiques :

 L’ampleur du phénomène de la migration nationale et transfrontalière des enfants /jeunes travailleurs en Afrique de l’ouest due aux conflits armés et autres catastrophes naturelles ? notamment entre la Côte d’ivoire, le Mali et le Burkina Faso.

 Les faiblesses du système institutionnel de protection sociale.

 La prise en compte du caractère volontaire de la migration des enfants/ jeunes travailleurs.

 Aller au-delà de la seule stratégie d’interception et de retour systématique des enfants /jeunes en situation de migration en créant les conditions de leur socialisation à travers l’accès à un travail décent dans leurs zones de destination.

En savoir plus...

100 pour 1 en Bocage
flag France - (A.D.B.)


Les associations locales et les paroisses du Bocage bressuirais sont régulièrement confrontées à des situations d'urgence et de grande détresse matérielle et parfois morale. Il est urgent de développer de nouvelles solutions pour aider les personnes sans abri, parmi lesquelles figurent des migrants.

En savoir plus...

Les réfugiés ont besoin de vous...
flag France - (Association Emmaüs Dunkerque, Fondateur Abbé Pierre)


Depuis 1999 la communauté Emmaüs Grande-Synthe /Dunkerque vit au rythme des exilés de passage voulant passer en Angleterre. Apport de repas, de matériels divers (habits/couvertures/tentes/casseroles/bougies etc…). « Ils » étaient une petite centaine à vivre dans les « jungles (bois en afghan) » à proximité de la communauté. Nous pouvions répondre en grande partie aux besoins. En juillet 2014, les exilés sont arrivés en grand nombre. Nous avons été débordés par les demandes. Coup de panique… Se souvenant du 1er février, anniversaire 60 ans, nous avons donc appelé la grande famille Emmaüs.
60 ans après…nous avions besoin des mêmes choses !!!

En savoir plus...

"Des cabanes à un toit"
flag France - (Association Emmaüs Bourg-en-Bresse Servas)


Depuis plusieurs années, notre groupe est impliqué auprès des Migrants non hébergés qui arrivent sur le territoire de Bourg-en-Bresse : nous leur apportons soutien matériel et interpellons pour que leur situation soit prise en compte.

Depuis octobre 2015, une famille à la rue s’est installée dans notre ancienne salle de vente qui était abandonnée depuis plus d’un an…. Nous nous retrouvons aujourd’hui propriétaire « occupé-consentant » car nous n’avons pas porté plainte.

Aujourd’hui, ce sont plus de 60 personnes qui organisent leur survie dans ces locaux. Nous surnommons ce lieu « les cabanes de Brou », car chaque foyer a construit une cabane à l’intérieur des 2 grands hangars.

En savoir plus...

EMMAUS, LIEU DE VIE ET D’EVEIL DES CONSCIENCES
flag France - (Association communauté Emmaüs du Clermontois Fondateur abbé Pierre)


La communauté Emmaüs du Clermontois est située dans un petit village rural ce qui contribue à l’isolement des compagnes et compagnons. Jusqu’en 2015, la communauté était connue uniquement comme un lieu de vente. Afin de redonner du sens à la vie communautaire, représenter les valeurs du mouvement, nous avons souhaité ouvrir la communauté pour en faire un lieu de vie, d’échanges et ainsi favoriser le bien vivre ensemble.
Dans le département, le milieu associatif est bien représenté mais chacun œuvre de son côté sans véritable coordination, ce qui rend les actions de chacun moins visibles et surtout limite leur impact. Leur permettre de se connaître, se reconnaître et se fédérer avec nous donner plus de moyens et permettra d’être mieux entendu et connu.
Il nous apparaît important de sensibiliser la population (au sens large du terme) à des valeurs citoyennes leur permettant de meneur leur propre réflexion et de devenir à leur tour des acteurs dans la société.
Cette sensibilisation passe par plusieurs créneaux (réunions thématiques sur des sujets de société, soirées et sorties culturelles, actions dans le cadre du développement durable…).
L’objectif serait de devenir un acteur incontournable du territoire avec le milieu associatif, les collectivités afin d’être reconnu et entendu.

En savoir plus...

VIVRE ENSEMBLE
flag Belgique - (La Poudrière ASBL)


C’est en 1958, qu’autour de deux prêtres et un couple, à partir de rencontres
avec des croyants et des clochards, naît le projet de la communauté de la Poudrière dans un quartier déshérité de Bruxelles, à la porte de Ninove.

Avec un objectif très précis, « être présent », avec la découverte de l’infortune, de l’amitié, dès le départ il y a partage de la vie de chaque jour, ce qui permet de substituer à l’habituelle charité « travailler pour », une nouvelle forme de solidarité « travailler avec ».
Le projet mené depuis lors, prévoit donc de mettre en commun la vie de personnes en difficulté et d’autres qui ne le sont pas. Cela passe par des repas et un travail en commun, le logement dans un même lieu mais avec des espaces privatifs.

En savoir plus...

BESARKADAK
flag Espagne - (Emaús Fundación Social)


La population du Guipúzcoa a toujours été caractérisée par son hospitalité et sa diversité, comme le prouve la solidarité dont les habitants ont montré à l’égard des réfugiés et migrants qui fuient les conflits, violences et violations des droits de l’homme qui entravent le développement humain et durable dans leurs pays d’origine. Car une société unie dans la diversité est une société où les rapports humains reposent sur les principes d’inter culturalité, une société qui tient compte des spécificités de chacun de ses membres et où la diversité, prise dans toute sa complexité, est source de richesse. Le fait de soutenir et de contribuer à la cohésion sociale en embrassant la diversité culturelle du Guipuscoa est un défi que nous nous employons à relever.

En savoir plus...

PASSIONE CIVILE
flag Italie - (EMMAUS ITALIA)


Accueil, autofinancement, lutte contre les mafias et la misère. Emmaüs Palerme naît pour synthétiser l’anti mafia sociale et la lutte contre la pauvreté en une vision unique pour un développement humain et social durable et digne, contre l’actuel système économique dominant et la fermeture des frontières.

Le contexte économique et social est celui d’une terre merveilleuse dévastée par un système de pouvoir politique-mafieux-maçonnique qui au fil des années a effacé des droits essentiels comme celui à l’éducation, à un système de santé efficace, le droit d’entreprise. La mafia à Palerme a tué des centaines d’entrepreneurs honnêtes, de journalistes, magistrats, policiers, syndicalistes, hommes et femmes libres. Après les massacres ordonnés par la mafia en 1992, Palerme a connu un moment de réveil des consciences. Aujourd’hui, grâce aux jeunes qui étaient des enfants en 1992, différentes réalités sont nées : des exemples d’activisme, d’associationnisme, d’entreprise sociale et des activités anti mafieuses qui démontrent que la mafia peut être combattue et éliminée grâce à de simples comportements responsables quotidiens de la part de tous les habitants. Les activités d’Emmaüs Palerme se concentrent principalement dans les contextes les plus périphériques et abandonnés par les institutions. Palerme et la Sicile souffrent de nombreux records négatifs en Europe (par exemple le taux de dispersion scolaire ou des jeunes NEET, qui n'ont pas d'emploi et ne suivent pas d'étude, ou encore les données alarmantes sur le chômage des jeunes ou celles sur la pauvreté relative ou absolue ).
Des milliers de familles à Palerme vivent grâce à la collecte du fer et de matériaux usagés ; il était important de faire comprendre que la naissance d’Emmaüs en ville n’aurait pas constitué une menace pour ceux qui font du marché de seconde main un travail informel. C’est pourquoi nous nous efforçons tous les jours de faire comprendre que nous ne souhaitons aucunement concurrencer d’autres activités, mais au contraire aider tout le monde en cas de besoin.
Palerme est une ville symbolique, capitale de la Méditerranée, riche en histoire et en traditions culturelles différentes. Plus que n’importe quel autre territoire italien, la ville vit le drame des débarquements des migrants et les difficultés d’accueillir des milliers de jeunes qui fuient les guerres et les persécutions de l’Afrique. Malheureusement, à Ballarò2, la mafia sicilienne et celle nigérienne ont conclu des pactes d’amitié et de collaboration qui obligent ceux qui travaillent avec les migrants à maintenir les jeunes qui arrivent ici loin de ces réseaux qui contrôlent le trafic de drogue et la prostitution dans les rues.
Emmaüs Palerme a reçu une villa confisquée à la mafia dans le quartier de Vergine Maria, historiquement contrôlé par la famille mafieuse des Galatolo (réputés pour leurs capacités diplomatiques de tisser des relations avec la politique et les services secrets). Les Galatolo contrôlent aussi le parc des expositions Fiera del Mediterrano qui abrite le marché solidaire de l’occasion, dans le pavillon 3. D’importants intérêts pèsent sur le pavillon 3 occupé par Emmaüs Palerme car il s’agit du plus grand pavillon de toute la structure. En une année, nous avons vécu 7 épisodes de dégradation, d’acte de vandalisme, d’intimidation évidente et de vol dans le marché. Nous subissons aussi un boycottage quotidien de la part des portiers à la grille d’entrée qui ne permettent pas aux voitures des clients d’entrer à l’intérieur du parc des expositions. Mais, malgré tout, le marché fonctionne et permet d’accueillir 8 personnes.
Malheureusement la Municipalité de Palerme voudrait utiliser le pavillon 3 à des fins commerciales. Pour nous, il est fondamental de rester à l’intérieur du parc des expositions et nous sommes donc à la recherche de financements afin de pouvoir le louer et effectuer des travaux de mise en sécurité et d’accessibilité.

En savoir plus...

Formation professionnelle des jeunes - Recife
flag Brésil - (Associação dos Trapeiros de Emaús Recife)


“Servir premiers les plus souffrants, servir premiers ceux qui ont le plus besoin”.
C´est pour répondre à cet appel de l´abbé Pierre, que le groupe Emmaüs de Recife a décidé de créer un service pour les jeunes de la périphérie de Recife, qui se trouvent sans aucune chance d´entrer sur le marché du travail.

Donner la possibilité d´apprendre un métier qui permet d´envisager de meilleures conditions de vie personnelles et sociales, et en même temps prendre conscience de son rôle de citoyen responsable pour la construccion d´une société juste et fraternelle : c´est l´objectif principal de l´École de formation professionelle d´Emmaüs Recife.

En savoir plus...

REHABILITATION avec le CARNAVAL dans la PRISON POUR FEMMES
flag Uruguay - (Emaús Asociación Civil Nuevo Paris)


Il y a plus de 14 ans, en faisant des recherches sur l’histoire de l’Abbé Pierre, les compagnons de la Communauté de travail Emmaüs Nuevo Paris apprirent que le premier collaborateur et volontaire de leur communauté s’appelait George et était un ancien détenu dont le destin épouvantable avait mené au bord du suicide. Notre fondateur avait vu en lui un être humain qu’il pouvait aider et qui pouvait à son tour l’aider : « C’est en sauvant les autres que l’on se sauve soi-même ».

C’est ainsi que naquit un projet qui fait désormais partie de l’héritage de l’Abbé Pierre. Nous avions l’intime conviction qu’il nous fallait mener une action sociale énergique. Une action au contenu bénéfique mais qui ne soit pas dépourvue de la politique sociale et constructive propre à Emmaüs. Travailler dans les prisons était et reste aujourd’hui encore très difficile en Uruguay. En découvrant cette initiative, certains groupes d’Emmaüs France proposèrent d’entamer une collaboration, instaurant ainsi un jumelage qui dura plusieurs années. Mais à la fin du projet de jumelage, les liens tissés étaient si forts que la communauté put tout de même continuer à travailler, avec beaucoup d’efforts et peu de moyens.
L’idée consistait à mettre en place un Atelier de création artistique débouchant sur la production d’ouvrages artisanaux et interdisciplinaires. Un atelier qui soit à la fois théorique et pratique. Un atelier mené à des fins principalement décoratives mais doublé d’une action sociale, conformément au mandat de tout membre d’un Mouvement tel que le nôtre.

En savoir plus...

ECOLE DE FORMATION ARTISTIQUE ET DES METIERS
flag Colombie - (Asociación Comunitaria de Emaús Pereira)


L'éducation publique en Colombie (formelle et non formelle) comme dans le reste du continent américain est insuffisante et ne s'adresse pas de manière optimale aux secteurs marginalisés et à l'égard des plus pauvres. En conséquence la vulnérabilité des personnes s'accentue et elles peuvent devenir dépendantes à la drogue, tomber dans la délinquance ou se livrer à la prostitution comme ultime recours pour survivre. Aussi nous saisissons cette initiative pour leur offrir la chance d'occuper leur temps libre de manière saine et positive au service de leur vie et d'un emploi.

En savoir plus...