Résultat de votre recherche

« LA FABRIQUE »
flag France - (Emmaüs Var)


En 2016, la communauté Emmaüs Var a créé un nouvel atelier : « La Fabrique », destinée à valoriser les compétences des compagnons, leur créativité et leur proposer une formation tout en utilisant au mieux le mobilier et les objets donnés.

Comment est né ce projet, et pourquoi ?

Les différents constats :
- compétences, savoir faire et créativité dans le groupe compagnons ;
- succès des meubles traditionnels confectionnés par Bob à partir de récupération, depuis 20 ans lors des grandes ventes ;
- qualité des meubles récupérés qui diminue, trop de meubles destinés aux DEA (déchets d’équipement d’ameublement) ;
- intérêt des personnes pour les objets faits main avec de la récupération, et pour la pièce unique.

Nous voulions :
- proposer une formation aux compagnons ;
- avoir une « vitrine » de la communauté et changer certains regards de sur Emmaüs ;
- avoir une « porte d’entrée » pour parler de notre association ;
- être plus visible localement.

En savoir plus...

RENCONTRE de RESPONSABLES de COMMUNAUTÉS, de TRAVAIL SOCIAL et d’EDUCATION
flag Uruguay - (EMAÚS AMÉRICA)


L’organisation de cet événement s’inscrit dans le cadre du Plan de travail de la Région Emmaüs Amérique. En effet, sa priorité est de récupérer les espaces d’échange et de formation où les responsables de groupes Emmaüs confrontés à des réalités diverses peuvent réfléchir à certaines questions : environnement, genre, économie solidaire, pauvreté, participation populaire, etc., et élaborer un discours politique fondé sur les actions menées par chaque groupe dans leurs contextes respectifs.

Objectif de la rencontre :
• Renforcer la formation des responsables en matière de gestion de groupe.

• Encourager les groupes dans leur quête d’autosuffisance économique, dans leur pérennité et dans la participation de leurs membres via les bonnes pratiques de leurs responsables dans les travaux collectifs.

• Refléter ce travail dans notre présence sociale en tant qu’acteurs engagés dans les luttes sociales aux côtés des plus démunis.

En savoir plus...

Vesti'bus
flag France - (Association Emmaüs Grenoble Fondateur Abbé Pierre)


Souhaitant aller vers les personnes les plus fragiles et n'ayant pas accès à nos services, ni même parfois aux services sociaux, nous avons, avec les compagnons, mis en place un système de vestiaire mobile.

De par notre implantation située en bordure de ville, de nombreuses personnes n'ont pas accès à notre magasin. De plus, il a été établi un constat fort que beaucoup de personnes ont besoin de vêtements, notamment pendant la période hivernale.

En savoir plus...

" Le Jardin » d’Emmaüs Village Carlton
flag Royaume-Uni - (Emmaus Turvey Ltd)


Emmaüs Village Carlton se trouve sur un ancien campus. Le bric-à-brac, le bistro et les logements sont entourés de vastes étendues de terres. L’association d’entraide a donc décidé de mettre à profit ces espaces verts en lançant le Projet « Jardin » : produire des fruits et légumes pour former les compagnons jadis sans-abri et permettre à la communauté Emmaüs de tirer profit des récoltes.

En savoir plus...

Recyclage, stockage et transformation des huiles usagées
flag Chili - (Urracas)


Nous vivons à une époque où nous produisons plus de déchets organiques (huile usagée) que l'on en réutilise et où les grandes villes au Chili accumulent les déchets sans qu'une loi ne les réglemente, polluant ainsi la Terre-Mère et en particulier ses eaux.

Compte tenu de cette volonté de protéger la Terre-Mère, nous avons décidé chez Las Urracas de prendre cette situation à bras-le-corps étant conscient que la nature est l'essence même de la vie humaine. En effet nous NE pouvons PAS vivre sans la Terre-Mère mais ELLE peut vivre sans nous.

L'huile à usage alimentaire qui est déversée dans les égouts et la terre pollue fortement l'environnement et c'est pour parer à ce problème que nous nous sommes lancés dans le recyclage de l'huile.

D'après les études menées, nous savons qu'un litre d'huile peut polluer 1000 litres d'eau (Les pays leaders en matière de recyclage d'huile recyclent plus d'un litre par habitant et par an et au Chili ce chiffre est proche de 0). Cette huile est déversée principalement dans les égouts (70% des obstructions des canalisations sont liées au déversement de cette huile végétale usagée), la terre de nos villes et notre mer et elle termine son parcours polluant dans les océans après avoir traversé les égouts et les nappes phréatiques.

Notre travail nous a permis de collecter et de stocker les huiles à usage familial en les filtrant et les acheminant vers leur destination finale où elles sont transformées en biodiesel.

En savoir plus...

Musée Emmaüs
flag Colombie - (Asociación Comunitaria de Emaús Pereira)


Dans la région Emmaüs Amérique, il n’existait jusqu’ici aucun musée pour raconter l’histoire du mouvement. Nous avons donc créé ce musée en nous appuyant sur l’évolution de la communauté ces 110 dernières années, la communauté faisant partie intégrante de l’axe cafetier (« Eje cafetero »), inscrit par l’UNESCO au patrimoine mondial de l’humanité pour sa culture et son architecture.

Il nous semble fondamental de promouvoir la vie, la philosophie et l’œuvre de l’Abbé Pierre, considéré à l’instar de Nelson Mandela (Afrique), Martin Luther King (États-Unis), Sainte Mère Thérésa (Calcutta), Gandhi (Inde) et d’autres, comme l’une des personnalités les plus importantes de l’histoire pour s’être attaqué aux causes de la pauvreté, de l’exclusion, des inégalités et d’autres maux dont souffre le monde d’aujourd’hui.

Ce musée permet de découvrir l’histoire du mouvement Emmaüs, depuis sa fondation en Europe jusqu’à ses débuts en Amérique, notamment en Colombie.

On y voit des photographies et des textes retraçant l’histoire de ses débuts et les personnalités qui ont marqué son développement : Lucie Coutaz, Georges Legay, les présidents d’Emmaüs International jusqu’à aujourd’hui…

Nous proposons en outre d’autres expositions permanentes, comme le recyclage des matériaux et les problèmes sociaux qui touchent notre société. Les visites prennent ainsi une tournure pédagogique propice pour sensibiliser les visiteurs à l’importance du recyclage et de la préservation de la planète. La collecte des eaux de pluie figure également parmi les expositions proposées au sein du musée.

En savoir plus...

Faire connaître l’histoire et l’actualité de l’abbé Pierre et du Mouvement Emmaüs
flag France - (Centre Abbé Pierre Emmaüs)


Après le décès de l’abbé Pierre en 2007, de nombreux visiteurs sont venus spontanément à Esteville (à 30 km au nord de Rouen) pour se recueillir sur sa tombe et retrouver le lieu où il a vécu. Le Mouvement Emmaüs et la famille de l’abbé Pierre ont souhaité y créer un espace muséographique et culturel efficace et durable. L’abbé Pierre a choisi d’être inhumé dans le cimetière d’Esteville aux côtés des compagnons d’Emmaüs qui y reposent (dont le premier, Georges Legay, inhumé en 1966). L’abbé Pierre a résidé dans cette maison par intermittence de 1964 à 2007 (et à plein temps dans les années 1990). A son décès, sa chambre et sa chapelle sont restées dans l’état où il les avait laissées, constituant un témoignage unique et émouvant sur sa personnalité et ses engagements.

En savoir plus...

LE LABO DE L’ABBE
flag France - (Emmaüs La friperie solidaire)


La Friperie Solidaire, membre du mouvement Emmaüs, est une association loi 1901 agréée Atelier et Chantier d’Insertion.

La structure embauche plus de 40 personnes par an en contrat d’Insertion et revalorise chaque année plus de 350 tonnes de dons textiles qu’elle collecte.

Partant du constat que le gisement textile collecté n’était pas suffisamment exploité, un projet de retouches et couture est né il y a 5 ans à l’atelier de la Friperie Solidaire. L’engouement général des clients a encouragé l’association à déposer une marque textile : « Le Labo de l’Abbé ».

Déposée fin 2014 par Emmaüs La Friperie Solidaire, la marque répond à la volonté de l’équipe associative de mettre en avant le talent des salariés en insertion au service d’une mode responsable et solidaire.

Mode éthique
Allier la créativité aux valeurs de solidarité, de mixité, de dignité par le travail, d’accueil inconditionnel et de développement durable portées par Emmaüs, c’est le pari fait par Emmaüs La Friperie Solidaire à travers « Le Labo de l’Abbé ».

Le Labo de l’Abbé est une marque de mode éco-responsable Made in France qui propose des vêtements et accessoires confectionnés à partir de matières textiles 100% issues de la récupération. Elle offre ainsi au consommateur une alternative à la mode standardisée et jetable. Les pièces sont uniques ou produites en très petites quantités.

En savoir plus...

Une 2ème chance pour les objets, une autre chance pour les hommes.
flag France - (Association Emmaüs Magny-Cours, Fondateur Abbé Pierre)


Il y a quatre ans, un professeur de l’École Supérieure des Arts Appliqués de Bourgogne (ESAAB) de Nevers, Jean-Luc Dieny, a proposé au responsable de l’époque, Loïc Le Goff, d’organiser un détournement d’objets pour en fabriquer d’autres avec l’aide des compagnons.

Ainsi vont se construire plusieurs expositions :

- « Cher design, Chair’s design » en 2014. Les 20 MANAA (Mise À Niveau Arts Appliqués) de l'ESAAB de Nevers ont travaillé avec les compagnons d'Emmaüs de Nevers Magny-cours. Au programme, une réflexion sur le design de recyclage, un dialogue entre design industriel et artisanal, une rencontre improbable et très riche avec les plus grands "chiffonniers" de France, une scénographie originale et une exposition associant 8 partenaires. L'exposition continue de vivre en étant délocalisée à la Maison de la Culture de Nevers Agglomération (MCNA), puis au grand Salon national d'Emmaüs en juin à Paris, porte de Versailles.

- « Vélo-cité » en 2015. Après l’expérience de l’année précédente sur le thème des chaises, les 19 élèves en arts appliqués sont revenus pour partager leur savoir faire avec l’expérience des compagnons d’Emmaüs afin de créer des vélos sortis de leur imagination. Le résultat est à nouveau stupéfiant et l’aventure laisse de beaux souvenirs à la communauté de Magny cours. Jean-Luc DIENY, professeur au lycée Alain Colas a su guider les élèves à travers la thématique « vélo » pour élargir leur vision vers une démarche éthique et de partage.

- « Jardins – Cabinets de curiosité » en 2016. Les acteurs du projet se sont penchés sur le concept des cabinets de curiosités, ces chambres des merveilles où s’entassaient des objets hétéroclites autant qu’insolites que l’on peut rapprocher des bric-à-brac chers aux communautés d’Emmaüs dans lesquels on vient chiner pour espérer trouver l’objet rare tant espéré.

- « Funambules des jardins » début 2017. 19 étudiants ont travaillé pendant plusieurs mois avec les Compagnons d'Emmaüs sur la création "d'épouvantails métaphoriques".
À l'heure où le développement durable devient une nécessité vitale, des mots comme "filière de recyclage", "réinvention", "réhabilitation", "réparation", sont porteurs d'avenir et d'engagement politique au sens noble du terme, à l'opposé de la notion "d'obsolescence programmée".

Le réchauffement climatique devient suffisamment préoccupant pour que tout un chacun engage une réflexion sur ses choix de transports, de consommation, ses choix de vie...
Il est alors essentiel de permettre à des étudiants au début de leur formation de comprendre que le design contemporain ne consiste pas forcément à rajouter un nouvel objet à la liste interminable de ceux qui nous entourent.

Ces objets poétiques, engagés, étonnants, sont donc davantage le fruit de leur réflexion très personnelle et de leur créativité débridée plus que le résultat d'une réflexion sur l'ergonomie, la valeur d'usage ou le renouvellement des formes, même si ces notions ont été abordées en cours.
La production de ces objets insolites a aussi révélé les infinies possibilités offertes par le maelström du produit des ramassages. Il s’agit bien là d’une révélation puisque l’on passe du profane au sacré ; celui que confère l’art au banal. Le détournement de ces objets ordinaires révèle que la beauté est partout, y compris dans les objets qui n’ont rien de particulier et que la simple manière de les mettre en perspective suffit à susciter ce que Kant mettait au centre de l’expérience esthétique : la beauté pure. À l’instar de Marcel Duchamp, on poursuit l’idée que l’on peut trouver la beauté dans un objet apparemment quelconque si on lui ôte sa valeur d’usage. On bouscule ainsi le concept même d’œuvre d’art.

En savoir plus...

Aérogommage des meubles
flag France - (Association Emmaüs Grenoble Fondateur Abbé Pierre)


La mode évolue et nous retrouvons dans nos communautés des meubles superbement ouvragés (Henri II) qui sont délaissés par les clients.

Parallèlement, il y a une forte tendance à la customisation de meubles.
Forts de ce constat, nous avons recherché différentes pistes pour trouver des débouchés nouveaux, respectueux de l’environnement.
Peindre directement sur des meubles vernis nécessite l’utilisation de peintures chimiques.

Eco responsables, il nous apparait urgent d’utiliser des peintures biologiques qui n’émettent pas de particules chimiques nocives ( l’air ambiant dans les appartements et maisons est plus pollué que l’air extérieur dans la moitié des habitations et ce du fait de l’utilisation de peintures, colles , solvants….).

Nous souhaitons aussi offrir la possibilité de former les compagnes et compagnons sur de nouveaux métiers.

En savoir plus...

Lucie’s Pantry - La Lutte contre la pauvreté alimentaire
flag Royaume-Uni - (Emmaus Salford)


La pauvreté alimentaire est une difficulté croissante à laquelle sont confrontées de plus en plus de familles et de personnes au Royaume-Uni. Le recours aux banques alimentaires a considérablement augmenté au cours des dernières années mais ces dernières ne fournissent de la nourriture qu'en cas d'urgence.

Lucie's pantry est un supermarché social situé dans la communauté d'Emmaüs Salford, rue Fitzwarren à Pendleton. Lucie's pantry a pour objectif de fournir une alimentation durable et accessible ainsi que d'autres biens essentiels aux membres de la communauté de Salford ayant du mal à joindre les deux bouts en raison de dettes, maladie ou de revenus faibles.

En savoir plus...

PARRAINAGE DES ELEVES DES ECOLES PRIMAIRES PUBLIQUES
flag Burkina Faso - (Emmaüs Solidarité Ouaga E.S.O.)


Les écoles primaires publiques de Guesna et de Tangsèghin sont situées dans la commune de Boussé, province du Koulwéogo. Elles relèvent de la circonscription de l’enseignement de base (C.E.B) de Boussé (Kourwéogo).

La sous-scolarisation est de plus en plus présente dans le milieu rural.
Les raisons de cette situation peuvent être imputées au très faible pouvoir d’achat des paysans qui constituent la grande majorité des populations des campagnes.
Les paysans tirent leurs revenus des productions agricoles et de l’élevage, or les conditions de production sont de plus en plus précaires. A cela il faut ajouter la rareté des pluies et les changements climatiques qui occasionnent l’insuffisance des récoltes et par conséquent de faibles revenus. De ce fait, les enfants sont en majorité affamés. Dans la plupart des familles, une seule ration est servie au quotidien et généralement au coucher du soleil.

En conséquence, et en raison notamment du manque de soutien, se posent les questions suivantes : Qui paie la scolarité ? les fournitures ? les vêtements ? la nourriture ? etc. de l’enfant ? Quel est le degré de responsabilité des parents vis-à-vis de l’enfant ? Les situations réelles sont assurément très diverses.

Cependant, on peut penser que plus l’implication, notamment financière (ou en nature), de la société reste faible, plus grand sera le risque encouru pour l’enfant de réussir à l’école.
Cette situation nous a amenés à réfléchir sur les conditions de vie des élèves du primaire.
Certes des solutions endogènes ont été mises en œuvre, mais elles restent insuffisantes, c’est le cas entre autres des cantines etc…

Compte tenu de l’existence de solutions endogènes, l’association Emmaüs Solidarité Ouaga (ESO) s’est engagée à soutenir la cantine endogène* au sein des écoles, le paiement des frais de scolarité (frais APE** et AME***), les fournitures, la tenue scolaire, etc…

Cette idée fut adoptée très rapidement par les villages. Par la suite, à l’occasion de la visite d’échanges au sein de l’association ESO organisée dans le cadre du partenariat BBF (Bosnie-Burkina-France), l’initiative a été découverte et le FIS (Forum International de la Solidarité) de Bosnie s’est engagé à soutenir l’action.

*La «cantine endogène», est un système qui s’appuie sur les parents d’élèves pour nourrir leurs enfants à l’école comme ils le font à domicile.
**Association des Parents d’Elèves
*** Association des Mères d’Elèves

En savoir plus...

FORMATION PROFESSIONNELLE DES JEUNES EN COUPE-COUTURE
flag Burkina Faso - (Emmaüs Solidarité Ouaga E.S.O.)


L’action d’Emmaüs Solidarité Ouaga (ESO) vise à apporter un appui aux enfants des familles vulnérables de la ville de Ouagadougou et ses environs.

Le centre de couture a été créé en 1996 et a pour objectif la formation des jeunes recrutés parmi ceux qui n’ont pas eu la possibilité ou la chance de continuer leurs études après le primaire.

Cette formation permet leur insertion dans la vie active en accédant à un emploi de leur choix. Pour aider quelques jeunes, nous avions commencé les formations dans une petite salle ne pouvant accueillir que 6 élèves. Au commencement, la formation était assurée dans la même salle et pendant trois ans. La quatrième année, une autre promotion de six jeunes était recrutée.

Vu l’évolution de la demande et l’effectif croissant des inscrits pour la sélection de seulement six bénéficiaires pour les places disponibles, l’association a choisi de rechercher des moyens pour la construction d’un bâtiment plus grand pouvant accueillir 20 jeunes.

Ainsi, ESO a décidé de dédier une partie des économies réalisées sur les bénéfices obtenus de la vente du matériel des conteneurs reçus d’associations Emmaüs en Europe, pour la construction desdits bâtiments. La construction des bâtiments a permis de créer trois classes, pour la 1ère, 2ème, et 3ème année de façon progressive.

Au regard des acquis aux examens du Certificat de Qualification Professionnelle (CQP), et de la demande encore plus forte, en 2014 l’Ambassade du Japon au Burkina a accordé à l’association une subvention qui a permis de construire trois nouvelles salles de classes pour l’extension dudit centre.

En savoir plus...

Les ateliers de pratiques artistiques des compagnons
flag France - (EMMAUS SAINTE SABINE)


La communauté Emmaüs de Ste sabine est aussi une maison relais. A ce titre il est donné aux compagnons la possibilité de participer à des ateliers de pratiques artistiques, trois jours par semaine en parallèle de leurs activités quotidiennes sur le bric à brac. Initiés par une soignante, les objectifs étaient de remettre les compagnons arrivant dans la dynamique de réinsertion au sein de la communauté avec la volonté de leur proposer des ateliers artistiques comme autant d’outils à un développement personnel et créatif nécessaire à la reconstruction globale des personnes.

En savoir plus...

AMELIORATION DES CONDITIONS DE VIE EN MILIEU RURAL
flag Cameroun - (Centre de Promotion Sanitaire et Sociale de Mom-Dibang C.P.S.S.)


En 1978 la population de Mom-Dibang se rend compte de la marginalisation excessive de la zone rurale dans la région du Centre du Cameroun. Les efforts du Gouvernement camerounais sont orientés dans des centres urbains au détriment des populations rurales.
L’exode rural s’accentue. Les gens quittent le village à la recherche d’une vie plus aisée en ville. Le village est abandonné à son propre sort : pas de route, pas de communication, pas d’école, pas de dispensaire, pas d’électricité, pas d’eau potable, des coutumes trop archaïques, la vie est rythmée au bon gré du missionnaire…

Un scandaleux abîme entre villageois et citadins se creuse affreusement. L’individualisme devient prépondérant. La solidarité africaine est oubliée …

Quelques natifs de Mom-Dibang décident d’assumer leur responsabilité, de prendre en main le destin de leur village, de lutter contre toutes les formes de misère, de pauvreté. Ils réussissent à se mettre debout : le CPSS (Centre de Promotion Sanitaire et Sociale) est né !

Dans un environnement hostile, ils créent le CENTRE DE SANTE d’où partiront plusieurs activités…

Le CPSS est situé dans la province du Centre, département de Nyong et Kellé, Arrondissement de Dibang. Il est présent dans 29 chefferies disséminées dans la forêt équatoriale, zone tropicale très enclavée. Il compte 40 membres et 10 compagnons, en majorité des femmes.

En savoir plus...

Bois & Compagnie
flag France - (Association Emmaüs Toulouse Labarthe-sur-Lèze, Fondateur Abbé Pierre)


En 2017, le problème lié au mal logement est accablant, 4 millions de personnes sont sans abris ou mal logées selon le rapport de la Fondation Abbé Pierre et 12,1 millions d’entre nous sont touchés à des degrés divers par la crise du logement.

Dans un contexte économique difficile, où certains ont du mal à subvenir à leurs besoins primaires comme un habitat, Bois & Compagnie, association toulousaine, collecte des rebuts de bois industriels (palettes, cagettes de récupération…) et les valorisent en les réemployant comme matière première pour différentes actions de construction, pour lutter contre la précarité de manière totalement écologique.

En savoir plus...

Pour une finance éthique
flag Italie - (Associazione Comunitá Emmaus Villafranca)


Emmaüs Villafranca organise en réseau avec d'autres groupes des moments de sensibilisation dans le pays sur le thème de la finance éthique.

Aujourd'hui, nous sommes les otages de la finance spéculative ; c’est la finance qui domine les gouvernements, qui domine la vie des personnes, qui menace la démocratie de nos Etats, de notre Europe.

Les pouvoirs en place ont été en mesure de provoquer, dans un semblant de légalité, un vaste transfert de richesse des classes pauvres et moyennes vers les prédateurs financiers.

En savoir plus...

Sensibilisation sur la situation des pays africains.
flag Danemark - (Genvej til Udvikling)


La GTU (Genvej Til Udvikling = Raccourci vers le Développement) souhaite informer le grand public sur Emmaüs et les initiatives de développement, essentiellement dans des pays francophones d’Afrique de l’Ouest. Et le groupe essaye surtout de toucher des couches de la population danoise qui ne sont pas déjà sensibilisées à ces questions par d’autres associations de développement.

En savoir plus...

SINdesperdicio
flag Espagne - (Emaús Fundación Social)


Préoccupés par le sort réservé aux panneaux publicitaires et autres matériaux similaires une fois leur mission remplie, nous avons demandé au Conseil consultatif de l’environnement de la ville de San Sebastián de bien vouloir nous donner ces matériaux afin de les réutiliser sous la forme d’articles de mode et d’accessoires. Nous avons ainsi proposé une alternative de bonne gestion des déchets tout en créant de la valeur sociale et environnementale au sein de nos entreprises d’insertion.
Le projet a été très bien accueilli et a ainsi reçu des financements pour entamer la phase de conception et commencer le travail dans un petit atelier.

En savoir plus...

Un laboratoire de « relooking » des meubles
flag Italie - (Associazione Trapeiros di Emmaus)


Depuis quelques mois, nous avons mis sur pied un petit laboratoire de « transformation » des meubles. Il est installé dans une partie d’un bâtiment confisqué à la mafia que la mairie d’Erba nous a mis à disposition gratuitement.

Certains meubles qui proviennent de l’activité normale de déménagement sont choisis et destinés à cet espace. Ce sont des meubles, qui se vendent difficilement à cause du mauvais état dans lequel ils nous arrivent, et de leur style qui n’intéresse plus les personnes.

En savoir plus...

Recyclage de matériaux de construction et de mobilier
flag Îles Åland - (Emmaus Åland)


Recyclage et réutilisation. Insertion des personnes menacées d’exclusion

En savoir plus...

Café recyclerie Emmaüs
flag Îles Åland - (Emmaus Åland)


Inclusion et autonomisation des personnes marginalisées.

Lutte contre le gaspillage alimentaire.

Le but du Café recyclerie Emmaüs est de créer un système flexible destiné à permettre aux demandeuses et demandeurs d’emploi de longue durée d’accéder au marché du travail, et à prévenir ou lutter contre l’exclusion.

Le projet vise à ce que les demandeuses et demandeurs d’emploi de longue durée retrouvent un travail. Les moyens employés pour atteindre cet objectif sont le développement des compétences, l’accompagnement individualisé et les travaux pratiques. En rejoignant ce projet, les participant(e)s préparent leur retour à l’emploi ou à une formation.

En savoir plus...

Finance éthique – Droit à des moyens de subsistance dignes
flag Inde - (Tara Projects Association)


Tara soutient activement les communautés et personnes marginalisées au sein de la société en permettant la création de moyens de subsistance. Pour Tara, la finance éthique est essentielle à la paix et la durabilité dans le monde. Chaque être humain a le droit de pouvoir trouver un travail reposant sur des valeurs éthiques et justes. Nous dispensons aussi des formations en développement des compétences et en renforcement des capacités. Les initiatives de micro crédit constituent l’une des actions majeures de l’organisation et permettent d’aider les plus démunis à gagner des revenus adéquats selon des moyens dignes et respectables.

En savoir plus...

Après la prison, la vie à la Ferme
flag France - (EMMAUS FRANCE)


La loi pénitentiaire française établit que la sanction pénale doit viser l’insertion ou la réinsertion des personnes qui ont commis une infraction. Or les études montrent que 60% des condamnés à des peines d’incarcération récidivent dans les 5 ans, faute d’accompagnement social adapté. Surpopulation carcérale, violence, altération de la santé physique et mentale ; les conditions de détention ne permettent pas de préparer la sortie et aggravent le risque de récidive.
Animés par la conviction profonde que tout être humain peut s’améliorer et se reconstruire par le travail, Jacques Pluvinage et Claude Naudin ont fondé, en 1990, la ferme de Moyembrie pour atténuer les effets désocialisant de la prison et préparer la réintégration de la personne à la société.

En savoir plus...

Accueil des jeunes en situation difficile
flag Bénin - (Association Emmaüs Pahou)


Le développement de nos villes génère des problèmes liés à l’accueil massif des migrants des villages vers les principales villes. Ces migrants qui n’ont pas de qualification professionnelle développent des comportements à risque susceptibles de les déstabiliser.

C’est ainsi que l’on rencontre des jeunes de la rue, sortis de prison, en rupture familiale, sans travail, qui n’ont pas d’interlocuteur pour discuter de leur problèmes. C’est pour proposer d’autres alternatives de vie à ces personnes que la communauté a été créée pour accueillir ces démunis, les écouter, les stabiliser, les former à l’agriculture, l’élevage et à la pisciculture pour une réinsertion sociale et professionnelle.

En savoir plus...

Foyer pour enfants et centre de formation pour femmes.
flag Inde - (Florence Home Foundation)


Nous avons créé ce foyer pour enfants car le district de Cuddalore est une zone sous-développée, industrielle, où l’on trouve beaucoup d’enfants des rues et où le travail des enfants est courant.

Nous avons donc créé ce centre pour les protéger et leur permettre de vivre en sécurité. Par ailleurs, de nombreuses femmes dans ce district n’ont pas accès à une éducation et une formation appropriées ; c’est pourquoi nous avons ouvert, sur le même site, ce centre de formation pour femmes.

En savoir plus...

Droit à l’initiative économique pour tous
flag Liban - (Association d'Entraide Professionnelle A.E.P.)


Dans les débâcles de la guerre, l’AEP a voulu rendre acteurs de développement toutes personnes porteuses de petits projets pour la réhabilitation sociale des exclus et marginalisés du système économique. C’est ainsi qu’a débuté l’initiative des microcrédits, de l’accompagnement humain personnalisé et de l’assistance technique. Ainsi toute personne exclue a pu intégrer le circuit
économique et vivre dignement par son travail.

En savoir plus...

LABEL EMMAUS
flag France - (EMMAUS FRANCE)


Engagé depuis 1949 dans la lutte contre la pauvreté et l’exclusion, le mouvement de l’Abbé Pierre démontre une nouvelle fois sa capacité d’innovation et sa résistance aux logiques d’exclusion sociale et économique, en créant la société coopérative d’intérêt collectif (SCIC) Label Emmaüs, première place de marché solidaire en ligne, un projet digital innovant mais avant tout une nouvelle aventure sociale.
L’activité économique solidaire se modernise tout en restant fidèle à la promesse originelle : une deuxième vie aux hommes, une seconde chance aux objets.
Label Emmaüs, c’est le pari d’Emmaüs d’exister en son nom propre et avec ses valeurs dans le paysage du e-commerce.

Le numérique est devenu une évidence et une nécessité pour toutes les organisations, et en particulier pour le monde associatif, car il peut être un levier pour lutter contre l’exclusion : les Ateliers du Bocage, Tri-Rhone-Alpes, ADB Solidatech, Connexions solidaires, We Tech Care : la présence d’Emmaüs sur le terrain digital n’est pas récente.

Dans un paysage web qui a peu à peu été trusté par des géants, Emmaüs résiste, avec la liberté et l’esprit pionnier des débuts d’internet, pour dessiner un web plus inclusif et créateur de lien social.
Dernière-née de ces innovations, la place de marché solidaire Label Emmaüs vient compléter la présence d’Emmaüs sur les questions numériques.

En savoir plus...

Logements permanents abordables
flag États-Unis - (H.O.M.E. Incorporated)


Depuis sa création en 1970, notre groupe œuvre en faveur de l’accès à des logements permanents et abordables comme moyen de renforcer la communauté. HOME se trouve dans une zone où l’immobilier et le foncier, en particulier les propriétés situées en front de mer, se dirigent progressivement vers une gentrification, et ce depuis plusieurs générations. De nos jours, il est extrêmement difficile pour les familles ouvrières d’accéder à des conditions d’hébergement décentes dans cette région du Maine, en particulier à des logements permanents. Le foncier devient une marchandise plutôt qu’un bien de la communauté ; ainsi, de nombreuses personnes possèdent des résidences et cottages d’été qu’elles n’occupent que quelques semaines par an. Les classes défavorisées doivent alors se tourner vers la location, la sous-location ou d’autres formes d’hébergement précaire. De nombreuses familles n’ont d’autre choix que de quitter l’Etat dans lequel elles vivaient jusqu’ici de génération en génération.

En savoir plus...

VIVRE ENSEMBLE
flag Belgique - (La Poudrière ASBL)


C’est en 1958, qu’autour de deux prêtres et un couple, à partir de rencontres
avec des croyants et des clochards, naît le projet de la communauté de la Poudrière dans un quartier déshérité de Bruxelles, à la porte de Ninove.

Avec un objectif très précis, « être présent », avec la découverte de l’infortune, de l’amitié, dès le départ il y a partage de la vie de chaque jour, ce qui permet de substituer à l’habituelle charité « travailler pour », une nouvelle forme de solidarité « travailler avec ».
Le projet mené depuis lors, prévoit donc de mettre en commun la vie de personnes en difficulté et d’autres qui ne le sont pas. Cela passe par des repas et un travail en commun, le logement dans un même lieu mais avec des espaces privatifs.

En savoir plus...

Coopérative - formes alternatives d’actions entrepreneuriales
flag Pologne - (Stowarzyszenie Emaus)


La communauté Emmaüs-Lublin (Pologne), depuis son ouverture en 1995, poursuit les actions traditionnelles de ramassage et vente d’objets utilisés, mais depuis quelques années cherche de nouvelles ressources financières.
La situation économique polonaise fait que les articles sont de qualité et quantité médiocres. De ce fait, nous sommes d’une certaine façon dépendants d’aides de groupes Emmaüs d’autres pays d’Europe de l’Ouest.
Développer de nouvelles formes de financement, c’est donner plus de chance d’autonomie à notre groupe et diversifier nos ressources financières. En plus, nous offrons à nos compagnons la possibilité d’apprentissage et de pratique dans les métiers manuels selon leur intérêt et leurs capacités. Grâce à cela, certains d’entre eux peuvent trouver du travail et arriver à une vie personnelle autonome.

Dans ce but, une Coopérative a été créée, dont la plupart des membres sont des compagnons. Cette Coopérative contribue à diversifier davantage la production et les services.

En savoir plus...

Bâtir la résilience des communautés vulnérables
flag Burkina Faso - (Solidarité et Entraide Mutuelle au Sahel (S.E.MU.S.))


L’action couvre 7 communes de la province du Passoré et 5 communes de la province du Zondoma de la région du nord du Burkina Faso.

Burkina Faso est l'un des pays les plus pauvres d'Afrique, dont près de la moitié de la population vit avec moins de 1,25 USD par jour (Rapport sur le développement humain 2013).

Les risques climatiques comme la sécheresse et les inondations dans le nord et le centre du Burkina Faso exacerbent la faim et la maladie à différents niveaux interdépendants parmi lesquels les moyens de subsistance, la sécurité alimentaire, les soins maternels et infantiles, les conditions d'hygiène et la santé. Le changement climatique devrait continuer à réduire la disponibilité des ressources alimentaires pour des populations qui présentent un niveau de consommation parmi les plus faibles au monde, et le nombre d'enfants malnutris âgés de moins de cinq ans devrait augmenter, au moins jusqu'en 2025.

C’est dans ce contexte que cette action est menée pour amener les femmes à pouvoir résister en se dotant de techniques appropriées et de ressources utiles.

C’est avec la volonté de contribuer à l’épanouissement des communautés vulnérables que SEMUS œuvre au quotidien avec l’appui de ses partenaires à développer des actions permettant de combattre la pauvreté et la misère sous toutes ses formes. Ce qui correspond à la vision de la SEMUS qui est « une société de justice dans laquelle les femmes et les hommes se solidarisent pour l’équité et la dignité humaine.

En savoir plus...

L’ECOTOURISME EN ASIE
flag Inde - (EMMAUS ASIA)


Des années durant, les ONG d’Asie ont été dépendantes des financements d’organismes donateurs, d’institutions caritatives et de ministères gouvernementaux pour leur propre fonctionnement et pour la mise en place de programmes adaptés au contexte local. Ce rapport donateur/ONG fonctionnait jadis plutôt bien pour les organisations non gouvernementales à but non lucratif. Mais ces dernières années, les ONG ont constaté une diminution importante des subventions et autres financements mis à disposition par les donateurs locaux et étrangers ; or quand les financements touchent à leur fin, les projets s’arrêtent également.
C’est dans ce contexte que, depuis 2008, des discussions sont organisées lors des Assemblées régionales d’Emmaüs Asie afin de débattre de la voie à suivre pour que les associations Emmaüs d’Asie deviennent autosuffisantes. Le CA d’Emmaüs Asie estime qu’une utilisation efficiente des ressources à disposition des groupes asiatiques devrait sensiblement aider ces derniers à générer des revenus, leur permettant, à terme, de développer des projets sans aucune aide extérieure ; ils se verront ainsi libérés de leur dépendance actuelle vis-à-vis de sources de financements incertaines.
Au fil des ans et grâce au soutien d’Emmaüs International, le concept d’écotourisme a fait son chemin pour devenir peu à peu un programme générateur de revenus alternatifs pour les groupes. Le programme d’écotourisme vise à sensibiliser les visiteurs aux alternatives mises en place par les groupes asiatiques dans les domaines de l’éducation, de l’eau, de l’agriculture durable, de la santé, de l’autonomisation des femmes, de la finance éthique, du recyclage et des énergies alternatives, mais aussi sensibiliser à l’importance de protéger les ressources naturelles ainsi que les pratiques culturelles et artistiques locales. De plus en plus de touristes sont par ailleurs attirés par la possibilité d’explorer les forêts tropicales, mangroves, sanctuaires d’oiseaux et autres réserves naturelles.
Pour les groupes d’Emmaüs Asie, le fait que les touristes se détournent peu à peu des villes et des sites historiques pour s’intéresser à des projets de développement est l’occasion de les sensibiliser à l’impact des initiatives de développement mises en place par leurs soins ces 25 dernières années. C’est ainsi qu’a germé l’idée de développer un programme d’écotourisme dans le cadre du programme de génération de revenus.

En savoir plus...