Les actions de ce groupe

CREATION D'EMPLOIS POUR LES PERSONNES HANDICAPEES
flag Burundi - (Appui aux initiatives des personnes handicapées (AIPH))


Les personnes handicapées cumulent deux difficultés majeures : celle liée à leur handicap mais aussi celle liée à la pauvreté généralisée. Cette deuxième difficulté pousse cette catégorie de personnes à s’adonner à la mendicité surtout dans les milieux urbains ou semi-urbains où elles se sont réfugiées. L’AIPH (Appui aux Initiatives des Personnes Handicapées) étant convaincue qu’il faut travailler plutôt que mendier, essaie de contribuer à trouver des solutions à la misère de cette catégorie de personnes par la mise en place d’activités génératrices de revenus, actuellement la couture, l’élevage de porcs et de chèvres, bientôt la pisciculture.

En savoir plus...

Plaidoyer pour la participation sociale de la personne handicapée
flag Burundi - (Appui aux initiatives des personnes handicapées (AIPH))


Depuis 2007, la communauté internationale, y compris les Nations Unies, avait compris qu’il était nécessaire d’adopter une convention internationale relative aux droits des personnes handicapées afin de faciliter la jouissance de leurs droits, sur la base de l’égalité avec les autres personnes, dans tous les domaines de la vie.

Alors que depuis 2006 cette convention est entrée en vigueur au niveau international, le Burundi est resté en arrière jusqu’à aujourd’hui, restant le seul pays de la communauté est africaine sans texte d’application de cette convention. C’est pourquoi l’AIPH, en partenariat avec les autres organisations de personnes handicapées du Burundi, considère qu’il est judicieux de mener un plaidoyer fort afin d’amener le gouvernement du Burundi à adopter des dispositions mettant en application cette convention des Nations Unies.

Les raisons de la nécessité du plaidoyer : le contenu de la convention reste ignoré, et par les bénéficiaires directs (les personnes handicapées) et par les obligataires de sa mise en œuvre. En effet, les autorités ignorent par où commencer pour la mise en application de la convention. D’autre part, l’Etat a peur de s’engager car cela le conduirait à débourser un budget conséquent. C’est cependant une peur non fondée car c’est là où il aurait joué son rôle.

En savoir plus...