Les actions de ce groupe

Programme de lutte contre la violence domestique.
flag Bangladesh - (Thanapara Swallows Development Society)


Thanapara Swallows Development Society (TSDS) travaille à la frontière de l’Inde et du Bengale Occidental. Dans cette région du Bangladesh, le taux de divorce est élevé. En cas de conflit familial, il est courant que le mari divorce et parte s’installer en Inde. Il est également fréquent qu’il tente de se remarier avec une autre femme.

Au Bangladesh, un homme qui décide de divorcer est tenu par la loi de verser à sa femme une pension alimentaire et de demeurer à ses côtés un certain temps. Il doit en outre lui verser un dédommagement. Cependant, en raison de la pauvreté, les femmes ne font pas valoir leurs droits devant un tribunal, et une fois leur mari parti à l’étranger, il est très difficile d’intervenir.

Notre société est par ailleurs confrontée à autre fléau social : la violence domestique. La plupart du temps, au Bangladesh, les violences domestiques sont commises par les hommes. D’après une étude réalisée en 2015 par le Bureau national de statistiques, plus de 80,2% des femmes mariées ont été victimes de violences domestiques de la part de leur mari – qu’il s’agisse de violences physiques, sexuelles, économiques ou psychologiques.

En savoir plus...

ENSEIGNEMENT PRIMAIRE NON FORMEL
flag Bangladesh - (Thanapara Swallows Development Society)


La Thanapara Swallows Development Society (TSDS) a réalisé une enquête sur l’enseignement primaire en zone rural et découvert que seuls 15% des enfants étaient scolarisés, avec un taux de décrochage scolaire de 25%.

Les enfants ne vont pas à l’école pour diverses raisons :
- Pour la plupart, il est difficile de se rendre à l’école durant la mousson ou parce que celle-ci se trouve loin de chez eux.
- Leur famille ne juge pas important qu’ils aillent à l’école.
- Les enfants trouvent l’école habituelle ennuyeuse (« des cours, encore des cours, toujours des cours »).

Pour remédier à cette situation, TSDS, en partenariat avec le Comité du Bangladesh pour le progrès rural (BRAC, d’après son acronyme anglais) - une organisation non-gouvernementale internationale - a lancé un projet d’enseignement primaire non formel pour dispenser un enseignement aux enfants défavorisés des zones rurales non scolarisés ou ayant décroché au cours de la première année. Les écoles sont bâties dans des zones reculées pour permettre à tous les enfants du district d’être scolarisés.

En savoir plus...