Implication des femmes dans les instances de décision en zone rurale
 Zabré, Centre-Est, Burkina Faso

 

LE CONTEXTE DE VOTRE ACTION

Les femmes du Burkina Faso représentent le segment démographique le plus pauvre et le plus vulnérable, particulièrement dans les zones rurales. Les obstacles culturels et juridiques ainsi que l’inégalité d’accès aux services sociaux et aux capitaux limitent leur contribution à la vie politique et économique du pays.
Les coutumes traditionnelles et le manque de protection juridique dans des domaines comme celui de l'héritage et de la violence au foyer limitent encore plus les possibilités offertes aux femmes de devenir des dirigeantes indépendantes, que ce soit dans leurs collectivités ou à l’échelle nationale.
Les femmes élues à des postes à l'échelle locale ou nationale ne réussissent pas à contribuer efficacement à des causes importantes, notamment la réduction de la pauvreté et les initiatives de développement local, en raison du manque d'appui de leurs partis politiques respectifs et de leurs capacités d’influence limitée.
En somme, les femmes dans les organisations féminines, dans les partis politiques ainsi que les femmes élues locales ont très peu de poids en matière d’influence politique dans la mesure où elles ne pèsent pas sur la formulation des politiques et décisions en matière de développement.
C’est consciente de cela que l’Association Pag-La-Yiri a décidé de mener des actions pour le renforcement de la participation des femmes dans les instances de prise de décision au niveau des collectivités territoriales et des partis politiques.

LES ACTIVITÉS MENÉES DANS LE CADRE DE VOTRE ACTION

- Renforcement des compétences et aptitudes de 120 femmes pour influer sur la gestion des collectivités territoriales.

- Organisation de 20 rencontres de lobbying et de plaidoyer auprès des autorités coutumières et religieuses, des responsables des partis politiques et des autorités des collectivités territoriales, pour une meilleure implication des femmes dans les instances de décision.

- Organisation de 20 séances de formation et de sensibilisation pour un meilleur engagement dans le processus de développement de leur localité.

- Organisation de rencontres d’échange entre des femmes engagées en politique et des femmes leaders d’organisations de la société civile, pour un partage d’expérience et des recherches de solution à leurs problèmes communs.

- Organisation d’un Forum multi-acteurs sur le thème « participation politique des femmes : bilan et perspective pour les élections locales ».

QUI S'IMPLIQUE DANS VOTRE GROUPE ?

4 salariés
15 bénévoles

AVEC QUELS PARTENAIRES PORTEZ-VOUS CETTE ACTION ?

Les autorités des collectivités territoriales.
Les responsables des partis politiques.
Les associations de développement.
Les autorités coutumières et religieuses.
Le Fonds Commun Genre.

Les femmes des zones rurales étaient analphabètes et n’avaient pas le droit de prendre la parole en public, ni de prendre part aux rencontres de prise de décisions, aussi bien au niveau familial qu’au niveau du village.

Avec les actions d’alphabétisation et les actions de renforcement de capacités menées par l’association PAG-LA-YIRI, les femmes sont plus dynamiques, et prennent la parole en public.

Elles ont pris conscience qu’elles doivent s’impliquer pour influencer les décisions politiques pour un meilleur développement de leur localité.

Aujourd’hui elles renforcent leurs capacités afin de mieux revendiquer leur place dans les instances de décision et influencer positivement les décisions en faveur des personnes vulnérables.

PERSPECTIVES FUTURES

Augmenter le nombre de femmes formées.
Toucher plus de communes.
Continuer le plaidoyer auprès des responsables coutumiers et religieux et auprès des responsables politiques.

PARTAGEZ LES AVANCÉES ET LES SUCCÈS OBTENUS VIA VOTRE ACTION

« Un accroissement de 25% du nombre de femmes positionnées sur les listes des candidats aux élections municipales de 2016, dans l’ensemble des communes cibles, à savoir Zabré, Zoaga, Zonsé et Gomboussougou ».

Les femmes se battent pour occuper les instances de décision au niveau des villages telles que les conseils villageois de développement (CVD).

Lors du renouvellement d’un CVD dans un de nos villages d’intervention , sur 12 postes disponibles, les femmes ont occupé 8 postes et une femme occupe le poste de Présidente.

VOUS SOUHAITEZ AJOUTER UNE INFORMATION COMPLÉMENTAIRE SUR VOTRE ACTION ?

Partenariat plus étroit avec les autorités des collectivités territoriales.

Reconnaissance des retombées positives de l’action par les autorités des collectivités territoriales qui notent que les femmes sont plus dynamiques et font des propositions pertinentes pour dans le développement de la localité.

QUELS BESOINS AVEZ-VOUS IDENTIFIES POUR AMPLIFIER OU PERENNISER VOTRE ACTION ?

Trouver de nouveaux partenaires pour amplifier l’impact dans la région.

A propos de cette action

 277124


Les actions de ce groupe

Porteur de l'action

Francelline SAWADOGO


Localisation

Zabré, Centre-Est, Burkina Faso

Combats

Actions similaires

Soupe solidaire

 Le Plessis-Trévise, France

OPÉRATION SAC À DOS

 Gloucestershire, Royaume-Uni

 Fortaleza - CE, Brasil

Droit au logement pour les citoyens les plus vulnérables

 Villafranca di Verona, Vérone, Italie

Commentaires

Votre commentaire