Appui aux Enfants et Jeunes Travailleurs Migrants
 Bouaké, Côte d'Ivoire

 

LE CONTEXTE DE VOTRE ACTION

L’action d’appui aux enfants et jeunes travailleurs migrants est liée à quatre raisons spécifiques :

 L’ampleur du phénomène de la migration nationale et transfrontalière des enfants /jeunes travailleurs en Afrique de l’ouest due aux conflits armés et autres catastrophes naturelles ? notamment entre la Côte d’ivoire, le Mali et le Burkina Faso.

 Les faiblesses du système institutionnel de protection sociale.

 La prise en compte du caractère volontaire de la migration des enfants/ jeunes travailleurs.

 Aller au-delà de la seule stratégie d’interception et de retour systématique des enfants /jeunes en situation de migration en créant les conditions de leur socialisation à travers l’accès à un travail décent dans leurs zones de destination.

LES ACTIVITÉS MENÉES DANS LE CADRE DE VOTRE ACTION

- La sensibilisation de masse et de proximité dans les familles, les communautés, les organisations à base communautaire sur les dangers liés à la mobilité des enfants/jeunes surtout dans le cadre du travail.
- L’animation de sessions de compétence de vie et de compétence parentale : formes de sensibilisation qui, contrairement aux sensibilisations ordinaires, peuvent s’adresser à la fois aux enfants et aux adultes, et visent de façon spécifique une catégorie de personnes (enfants ou adultes voire parents). Les sessions (d’une durée moyenne d’une heure) ciblent des thématiques bien déterminées en amont par l’animateur.
- La création et le renforcement des mécanismes de protection communautaire des enfants/jeunes tout en s’appuyant sur les pratiques endogènes en vigueur de nos communautés.
- La création et l’animation de points d’écoute.
- Le recensement et l’identification des enfants /jeunes travailleurs.
- Leur prise en charge médicale, alimentaire, vestimentaire, hygiénique ; et leur prise en charge juridique.
- Leur placement en famille d’accueil ou en centre de transit.
- La recherche familiale et la réunification familiale des enfants/jeunes travailleurs
- La formation des acteurs étatiques et non étatiques sur les dangers liés à la mobilité, les droits et devoirs des enfants et les services de protection disponibles tout le long des axes de migration.
- La mise en apprentissage des enfants/jeunes travailleurs migrants en fonction du choix de métier défini par l’enfant au cours des séances d’écoute en collaboration avec la Chambre de métiers, et les structures étatiques de formation professionnelle.
- L’offre de kits de formation et d’installation, l’offre de pension alimentaire, et l’organisation de cours d’alphabétisation pour les enfants/jeunes travailleurs migrants en situation d’apprentissage.

QUI S'IMPLIQUE DANS VOTRE GROUPE ?

44 salariés
20 bénévoles

AVEC QUELS PARTENAIRES PORTEZ-VOUS CETTE ACTION ?

- Les centres sociaux
- Les services de police et de gendarmerie
- Les inspections de l’enseignement primaire
- Les centres de formation professionnelle
- Les services de protection judiciaire
- L’inspection du travail

- L’Association des Enfants et Jeunes Travailleurs (AEJT)
- Les Organisations à base communautaire
- Les syndicats de transporteurs
- La Chambre de Métiers
- Les institutions de micro finance

Les activités de sensibilisation sur les risques liés à la mobilité des enfants et jeunes travailleurs migrants, antérieurement réalisées à travers des sessions de masse et de proximité, sont aujourd’hui plus orientées vers des campagnes multi média à travers les radios locales de nos zones d’intervention.

En outre, les activités de renforcement de capacités des acteurs non étatiques sur les droits et devoirs des enfants et les risques liés à la mobilité des enfants, préalablement réalisées en salle, sont désormais plus tournées vers les sites d’activités. En effet, une série de formations a été réalisée en communauté touchant 127 communautaires. Ce processus s’étendra prochainement aux autres sites.

PERSPECTIVES FUTURES

- Boucler le processus de mise en apprentissage à travers l’octroi de kits d’apprentissage et de pension alimentaire ;
- Favoriser l’installation des enfants /jeunes travailleurs migrants ayant bouclé leur processus de formation assorti d’une attestation de fin de formation.

PARTAGEZ LES AVANCÉES ET LES SUCCÈS OBTENUS VIA VOTRE ACTION

403 enfants/jeunes travailleurs bénéficient actuellement d’une mise en apprentissage.
Plus de 400 enfants/jeunes travailleurs migrants bénéficient de cours d’alphabétisation de niveau 1 et 2 .
14 centres d’alphabétisation ouverts sur l’ensemble des sites du projet sont reconnus par la Direction Nationale de l’alphabétisation et de l’éducation non formelle
Plus de 125 enfants/jeunes ont pu bénéficier de réintégration socio familiale et communautaire.

VOUS SOUHAITEZ AJOUTER UNE INFORMATION COMPLÉMENTAIRE SUR VOTRE ACTION ?

La gestion transnationale de cas d’enfants/jeunes travailleurs migrants avec le Mali et le Burkina Faso nous a permis de nouer des contacts avec plusieurs organisations non gouvernementales traitant de la thématique migration en général et en particulier celle liée aux enfants/jeunes travailleurs.

QUELS BESOINS AVEZ-VOUS IDENTIFIES POUR AMPLIFIER OU PERENNISER VOTRE ACTION ?

Vu l’ampleur de la thématique, il serait nécessaire d’étendre les zones d’intervention tout en dotant la structure de moyens conséquents pour l’ouverture de bureaux locaux dans chaque zone d’intervention. Par ailleurs, la doter de véhicules pour faciliter certaines activités dont les recherches et réunifications familiales.

A propos de cette action

 1402

Porteur de l'action

Eric Kouassi Fortunat


Localisation

Bouaké, Côte d'Ivoire

Actions similaires

Commentaires

Votre commentaire