ENSEIGNEMENT PRIMAIRE NON FORMEL
 Râjshâhî, Bangladesh

 

LE CONTEXTE DE VOTRE ACTION

La Thanapara Swallows Development Society (TSDS) a réalisé une enquête sur l’enseignement primaire en zone rural et découvert que seuls 15% des enfants étaient scolarisés, avec un taux de décrochage scolaire de 25%.

Les enfants ne vont pas à l’école pour diverses raisons :
- Pour la plupart, il est difficile de se rendre à l’école durant la mousson ou parce que celle-ci se trouve loin de chez eux.
- Leur famille ne juge pas important qu’ils aillent à l’école.
- Les enfants trouvent l’école habituelle ennuyeuse (« des cours, encore des cours, toujours des cours »).

Pour remédier à cette situation, TSDS, en partenariat avec le Comité du Bangladesh pour le progrès rural (BRAC, d’après son acronyme anglais) - une organisation non-gouvernementale internationale - a lancé un projet d’enseignement primaire non formel pour dispenser un enseignement aux enfants défavorisés des zones rurales non scolarisés ou ayant décroché au cours de la première année. Les écoles sont bâties dans des zones reculées pour permettre à tous les enfants du district d’être scolarisés.

LES ACTIVITÉS MENÉES DANS LE CADRE DE VOTRE ACTION

Le Conseil d’éducation du Bangladesh, basé à Dhaka et présent au niveau des districts par le biais d’antennes décentralisées, est chargé de superviser le système éducatif. Les établissements d’enseignement peuvent être publics, non publics, privés ou auto-gérés. Tous doivent cependant être répertoriés au Conseil d’éducation du Bangladesh et appliquer les décisions de cet organe.

TSDS propose deux cycles d’enseignement :
- Débutant (15 écoles de 30 élèves chacune, soit un total de 450 élèves), qui correspond à une année d’enseignement ;
- Primaire (28 écoles de 29 élèves chacun, soit un total de 812 élèves), qui correspond à trois ans d’enseignement primaire.

Les écoles sont ouvertes 6 jours par semaine (tous les jours sauf le vendredi) de 8 heures à 12 heures 30. Les enfants suivent le cursus normal. Les enseignements sont répartis en quatre matières principales : bangla, anglais, mathématiques et sciences générales.

15 minutes sont ensuite consacrées à des activités culturelles (chant, danse, jeux…). Les enseignants accompagnent les élèves dans leurs performances. Ces activités rendent l’école plus attractive aux yeux des enfants.

Les élèves habitent dans un rayon d’un kilomètre autour de leur école. Les enseignants sont issus du même village ou habitent eux aussi à moins d’un kilomètre de l’école.

Le BRAC et la TSDS dispensent aux enseignants une formation en pédagogie et en accompagnement des élèves lors des activités culturelles.

Une fois par mois, le temps d’une journée, les enseignants se rendent à Thanapara Swallows pour assister à une réunion d’orientation. Tous présentent les enseignements dispensés au cours du mois écoulé et se voient remettre un programme d’enseignement pour le mois à venir.

TSDS compte trois responsables des programmes : ces derniers supervisent les enseignants, les contactent à l’occasion des réunions d’orientation et visitent leurs écoles une fois par mois pour voir si tout fonctionne comme prévu et si les enseignants ont besoin d’aide.

Il existe deux types d’examens :
- TSDS prépare des questions et organise des examens tous les deux mois, dès qu’un chapitre est terminé : une sorte d’entraînement, en somme.
- Le gouvernement prépare des questions et organise des examens trois fois par an : en mars, juin et novembre.

QUI S'IMPLIQUE DANS VOTRE GROUPE ?

Superviseur principal : Raihan ALI.
+ 1 superviseur supplémentaire
+ 3 coordinateurs
+ 43 enseignants

AVEC QUELS PARTENAIRES PORTEZ-VOUS CETTE ACTION ?

Le Comité du Bangladesh pour le progrès rural (BRAC) :
- Dispense une formation aux enseignants ;
- Apporte un soutien financier.

À compter de 2017, nous tenterons de demander une participation financière des parents des élèves.

En 2002, nous avons ouvert 5 écoles (150 élèves) dans 5 villages autour de Thanapara.
(photo Didier Gentilhomme)

Les écoles sont situées au plus près des enfants pour leur permettre de s’y rendre sans problème.

Cette année (2017), nous avons géré 43 écoles (soit 1262 élèves) réparties dans une vingtaine de villages tout autour de Thanapara.
(photo Didier Gentilhomme)

Les enfants reçoivent un enseignement primaire dans nos écoles et peuvent ensuite poursuivre leurs études ailleurs.
(photo Didier Gentilhomme)

PERSPECTIVES FUTURES

- Collecter des fonds par le biais des enfants scolarisés chez nous.

- Si nous parvenons à lever des fonds, nous pourrons ouvrir 20 nouvelles écoles pouvant accueillir 30 enfants chacune.

PARTAGEZ LES AVANCÉES ET LES SUCCÈS OBTENUS VIA VOTRE ACTION

Cette année, nos 1262 élèves ont participé au premier cycle d’examens organisé par le gouvernement. Ils ont obtenu les résultats suivants :
A+ : 1108 élèves
A : 129 élèves
A- : 25 élèves

Aujourd’hui, plus aucun enfant n’est en décrochage scolaire. Les parents ont eux aussi changé d’avis au sujet de l’école. Ils souhaitent désormais que leurs enfants soient scolarisés et nous contactent pour les faire inscrire dans nos écoles.

VOUS SOUHAITEZ AJOUTER UNE INFORMATION COMPLÉMENTAIRE SUR VOTRE ACTION ?

Notre programme d’enseignement primaire non formel est à présent très connu dans la région de Thanapara et reconnu par le gouvernement. Ce dernier a pu constater que nos élèves obtenaient aux examens des résultats bien supérieurs aux élèves d’autres écoles, ce qui nous a valu en 2016 une récompense de la part du ministre de l’éducation.

QUELS BESOINS AVEZ-VOUS IDENTIFIES POUR AMPLIFIER OU PERENNISER VOTRE ACTION ?

A propos de cette action

 1302


Les actions de ce groupe

Porteur de l'action

Raihan ALI


Localisation

Râjshâhî, Bangladesh

Actions

Combats

Commentaires

Votre commentaire