ACCUEIL DE PERSONNES AVEC UNE SANTE MENTALE FRAGILE
 Planay, France

 

LE CONTEXTE DE VOTRE ACTION

Après le constat en 1993 d’un manque de structures d’accueil pour les personnes exclues de la société au sein du territoire nord Côte d’Or, la Communauté Emmaüs de Norges-la-Ville (Dijon) a décidé d’ouvrir un lieu d’accueil à Planay dans un ancien corps de ferme.

En 1995, la communauté de Planay intègre en son sein un patient de l’hôpital psychiatrique de Semur-en-Auxois. Aujourd’hui, Dominique est toujours présent et compagnon à la Communauté. Depuis cette date, un partenariat avec l’hôpital et le Docteur Wallenhorst, chef de service psychiatrique et alcoologue, commence et une infirmière psy intervient deux fois par semaine auprès de la communauté, ce qui permet une écoute particulière de tous les compagnons en cas de besoin. Naturellement, elle fait le lien avec les médecins psychiatriques et addictologues de l’hôpital.
Aujourd’hui, avec la fermeture de services hospitaliers pouvant accueillir ces personnes avec une santé mentale fragile, des problèmes d’addiction et une autonomie restreinte, la communauté Emmaüs de Planay propose une solution adaptée pour ces personnes.

LES ACTIVITÉS MENÉES DANS LE CADRE DE VOTRE ACTION

La communauté Emmaüs de Planay respecte naturellement les valeurs du mouvement Emmaüs. Elle fait comme toute communauté, de l’accueil de personnes en difficulté, et vit grâce aux activités de collecte et de vente en donnant une seconde vie aux objets.

Notre particularité est d’accueillir des personnes avec une santé mentale fragile. Il est demandé à chaque compagnon de travailler selon ses capacités.
Le respect de soi prend une autre dimension : la globalité de la personne accueillie, le soin, l’accompagnement psychologique, l’addiction à l’alcool… Les entretiens avec l’infirmière psy, le responsable et le compagnon ou la compagne, permettent comme on dit ici de « nettoyer les étagères du haut et d’y faire un peu de rangement ».

QUI S'IMPLIQUE DANS VOTRE GROUPE ?

Sur les 30 personnes accueillies au sein de la communauté, il y a 18 compagnes et compagnons suivis en soin (santé mentale et maladie de l’alcool).

Les 5 salariés et les amis de la communauté sont impliqués dans l’action en étant à l’écoute, disponibles auprès de ces personnes fragiles.

AVEC QUELS PARTENAIRES PORTEZ-VOUS CETTE ACTION ?

• L’hôpital psychiatrique de Semur-en-Auxois
• Les structures sociales du secteur qui connaissent nos particularités
• Les autres groupes Emmaüs, connaissant notre spécificité, nous orientent des compagnons en difficulté psy…
• Le 115

C’est plus une particularité qu’une action !?
Cela fait 22 ans que nous sommes sensibilisés à cet accueil de personnes avec une santé mentale fragile. C’est un accompagnement à long terme…

© Harry Matenaer

© Harry Matenaer

© Harry Matenaer

© Harry Matenaer

© Harry Matenaer

© Harry Matenaer

© Harry Matenaer

© Harry Matenaer

© Harry Matenaer

© Harry Matenaer

PERSPECTIVES FUTURES

Continuer notre accueil, car cela est nécessaire. On se rend compte qu’une grande partie des personnes qui ont connu la rue et de l’errance, ont souvent des troubles psychiatriques. La parole et l’écoute en communauté, en prenant la personne dans sa globalité, permettent de se remettre debout, d’avoir une vie stable et sereine, et de retrouver des liens sociaux.

PARTAGEZ LES AVANCÉES ET LES SUCCÈS OBTENUS VIA VOTRE ACTION

Il y a une certaine sérénité à la communauté avec aucune violence à ce jour. Un accompagnement individuel. Quelques personnes en soin ont quitté la communauté après y être restées pendant une période plus ou moins longue. Lorsque ce départ est préparé, avec le plus souvent une continuité du soin, les compagnons peuvent retrouver un milieu ordinaire, reprendre un logement et vivre en autonomie tout en étant soutenus par des travailleurs sociaux qui prennent le relais.

VOUS SOUHAITEZ AJOUTER UNE INFORMATION COMPLÉMENTAIRE SUR VOTRE ACTION ?

QUELS BESOINS AVEZ-VOUS IDENTIFIES POUR AMPLIFIER OU PERENNISER VOTRE ACTION ?

Il y a peu de turn-over au sein de la communauté car les personnes qui ont une santé mentale fragile restent à la communauté, certaines nous disent que c’est leur famille et souhaitent y vivre tout au long de leur vie. La moyenne d’âge à la communauté augmente donc d’année en année. Elle est de 60 ans aujourd’hui.

Afin de poursuivre notre accueil et nos activités solidaires, il faut donc augmenter notre capacité d’accueil et notamment avec des logements adaptés aux personnes vieillissantes. Nous venons de faire l’acquisition d’une maison proche de la communauté pour augmenter le nombre de places.

A propos de cette action

 1589

Porteur de l'action

Pierre ELIET (responsable de la Communauté)


Localisation

Planay, France

Actions

Combats

Actions similaires

« LA FABRIQUE »

 La Seyne-sur-Mer, France

Vesti'bus

 Grenoble, France

Soupe solidaire

 Le Plessis-Trévise, France

Accueil de Loisirs au CADA d’Emmaüs

 Bussières-et-Pruns, France

Commentaires

Votre commentaire